Plasticienne

   
   

 

J’étais dispersée, éclatée dans une bulle trop serrée, morcelée dans un espace restreint

Noués, enchevêtrés: estomac, gorge, âme

Le reste : troué, déchiré, écorché

Je désirais m’échapper, filer, ne plus me faufiler mais je me « défilais »

 

Filer, défiler, faire, défaire…Pénélope

Je ne savais pas encore que filer ne voulait pas simplement dire s’enfuir, mais qu’il signifierait bientôt pour moi, construire

Filer , filet, fil et…

 

Se retirer pour se(re)tisser, afin de renouer avec soi et les autres

Se (re)coudre, se (re)construire

Se sauver pour être sauvée

Au fil de mes ailleurs, des rencontres se sont tissées. Croisement du fil, croisement des autres

La chaîne et la trame de la vie s’organisent

 

La bobine de ma vie se déroule facilement autre part

Je me (re)structure, me (re)couds, me dénoue

Se trouver là, se trouver, trouver, être là, être

Que me manquait-il? Une attache ? Un lien ?

 

La vie se teinte, prend un sens, m’apprend les sens et l’essence des choses

Elle est douce, enveloppante comme cette soie délicate touchée ici

Elle est prenante, comme l’odeur piquante de cet atelier de teinture

Elle est enivrante, comme cette gestuelle bruyamment répétitive sur ce métier à tisser

Elle est étonnante, comme la multitude de tissus chatoyants  que je découvre là

 

Fil ;une présence permanente, rassurante

Corde ; qui rattrape ; une échappatoire

Cocon ; protecteur, réconfortant

Filet ; qui capture chaque instant de la vie

 

Je rapièce les morceaux, remplis et calfeutre les trous

Passer, sortir, entrer, partir, revenir…comme l’aiguille sur l’ouvrage

Survie frénétique, obsessionnelle, illusion d’un chemin jalonné d’un idéal qui m’embobine

 

Du vide au trop plein

Contrastes de sentiments entre la vie et la mort

 

Fil omniprésent, qui entremêle, envahit, entrelace, enferme

Corde qui étrangle

Cocon étouffant

Filet qui capture, me capture

 

A tourner en boucle le démaillage est possible, probable, ne tient qu’à un fil

Je suis sur le fil comme un équilibriste ; équilibre précaire

Avancer, se lancer et espérer qu’une corde ou un filet seront toujours là pour me rattraper

 

Je noue pour renouer et garder le fil de la vie ; je noue et apprends à dénouer les entrelacs mortifères, trop serrés afin d’en créer d’autres qui protègent

Je m’accroche aux toiles souvent effilochées

 

Stéphanie-Maï Hanuš, 2013